HEAVY WEIGHTS ACADEMY “K-1 rules”

Résultats du Gala de Tournai (Belgique) du 25 février 2006

Par le jeudi 02 mars 2006
Devant près de 2000 personnes, le show bien réglé pouvait commencer. Arrivée des boxeurs sur pont lumineux, ring de 7x7 comme au Japon, présentateur hyper-actif, etc… Tous les ingrédients étaient là pour que les spectateurs puissent découvrir les stars de demain du K-1.

A noter l’attribution du label « K1 rules » qui est protégé et dont l’utilisation sans autorisation mène directement à un procés par les dirigeants japonais du K-1...
Quelques vedettes avaient fait le déplacement tel que Freddy Kemayo, assailli par les admirateurs, Fred Royers, dit le Gladiateur (qui combattait dans tous les styles dans les années 80) et dont tous les promoteurs se souviennent encore. Bref une bien belle fête, dans une ambiance familiale, qui a attiré les médias en masse, et notamment Muaythaitv qui avait dépêché un envoyé spécial pour l’occasion.
L’ISKA était aussi bien présente, en la personne du match maker et superviseur international PATRICE MILLA, venu repérer les talents.
Voici les résultats.


DEMI-FINALES TOURNOI K-1 RULES

(3 x 2 - K1)
Ben PETIT Bel (95 kg)  vs SOULEYMANE FR (103 kg)
Muay Gym Tournai             Faucon Gym Paris

Le tournaisien, très concentré et soutenu par son public, va au charbon et malmène quelque peu le parisien dans les premiers échanges. Des deux côtés cela part très vite et à la fin du premier round on peut donner un avantage à Ben.
Dans le deuxième round, Souleymane fait parler sa puissance et ses 15 kilos de plus et « pique » Benjamin, plus bousculé que sonné. Les techniques de jambes du tournaisien sont superbes mais par contre ses poings n’arrivent pas à stopper le jeune du Faucon Gym. Le troisième round verra la domination du français se faire évidente et finalement la victoire ira vers ce camp. Benjamin Petit, n’a pas à rougir de cette défaite, avec quelques kilos de plus et du travail, on devrait encore en entendre parler dans le petit monde du kick boxing.

(3 x 2 - K1) 
Tony XERRA (FR) 102 kg vs Benjey ZIMMERMAN (NL) 110 kg
Club Beuvrage                                Fred Royers Gym

On attendait beaucoup de ce choc de favoris et hélas les aléas de la boxe peuvent parfois nous priver d’un beau combat.
Après une entrée très « show » de Zimmerman, le round d’observation nous confirmait le haut niveau de préparation des deux athlètes de plus de 100 kilos.
Après quelques échanges de jambes ultra puissants, Xerra se réceptionnait mal sur la jambe gauche et se blessait tout seul au niveau de la cheville. Zimmerman, élève surdoué du grand Fred Royers, pouvait regagner le vestiaire en ayant à peine sué. La finale Zimmerman / Souleymane allait donc être très ouverte, avec un hollandais ayant livré un round et un parisien gonflé à bloc, mais ayant déjà bataillé ferme avec Benjamin.


FINALE TOURNOI K-1 RULES (3 x 2)


SOULEYMANE (FR) 103KG vs ZIMMERMAN (NL) 110KG
Faucon Gym (Villepinte 93)                   Fred ROYERS Gym

Souleymane arrive en courant sur le ring, acclamé par tout le public qui a pris fait et cause pour lui. Benjey Zimmerman, fidèle à son habitude, arrive en chantant et en dansant sur le ring. Délire dans la salle…..

Les deux acteurs finaux sont prêts mais l’un a livré 3 rounds difficiles face à Ben tandis que l’autre n’a pas encore fait de véritable effort.

Dès le premier round, les deux partent à "fond la caisse", dans l’esprit du K-1. Souleymane tente de belles choses mais Zimmerman envoie des coups d’une puissance phénoménale. Pour des garçons de plus de 100 kilos, la technicité est relativement impressionnante. Benjey arrive même à tenter des high kick qui passent à deux mètres de hauteur. Il vaut mieux ne pas les prendre…
Après un low kick bloqué par Souleyman, on voit apparaître non pas un œuf de pigeon sur tibias du Hollandais mais un œuf d’autruche… Cela ne semble pas perturber le colosse qui continue son travail de pression et frappe de plus belle en s’occasionnant au passage une fracture de la main droite….

Au fil des 3 rounds, le français est plus technique mais Zimmerman a été plus percutant dans les frappes, aussi les juges décident comme le prévoit le règlement K-1, un extra-round.

Les deux redémarrent après un peu de repos et Souleyman met le turbo en lançant des séries de kicks superbes. Zimmerman recule et le français conforte son avantage en accélérant encore. Pied-poing-pied tout est tenté par le parisien, et le public est debout.
Au terme du round complémentaire, le français est déclaré vainqueur du premier Heavy Weights Academy 2006, dans l’enthousiasme général.
Issu du même club que Freddy Kemayo, ce Souleymane devrait encore faire parler de lui à l’avenir.
Les organisateurs Christian D'HEYGERE et Igor JUSHKO ont tenu leur pari et pense déjà à la version 2007 de ce tournoi incontournable…


LES AUTRES COMBATS DE LA SOIREE

Muaythaï - 3 x 2 - Classe D
MOERMAN R. (73 kg)  vs   DENIS (71 kg)
Lumpinis                               Thaï Gym Mons

Renaud un peu tendu, ne laisse pas partir ses coups et subit la pression de Denis, très à l’aise dans tous les registres de la boxe. Au fil des rounds, le montois se constitue un solide avantage et s’adjuge la victoire sans discussion.
                                Kick-Boxing - 3 x 2 - Classe D
Aubry FANNY (63 kg ) vs  TASSOU (62 kg)
Liège                                Muaythaï Pecq

Le petit Tassou de Pecq, est en très net progrès. Très volontaire, il tente de mettre la pression sur Aubry mais s’expose de trop. Les techniques de jambes partent bien des deux côtés et malgré une belle accélération finale, la victoire va au boxeur d’Angleur.

  MuayThaï - 5 x 2 -
Yan TONY (67 kg) vs  Khouya HAND (67 kg)
Beuvrage                Panthers Lille
Deux grandes écoles de muaythaï sur le ring ne pouvaient donner qu’une grande rencontre sportive. Les deux combattants, très complets et affûtés comme des thaïs, nous ont démontrés toutes les techniques de cette boxe : poings, jambes, genoux, dans un très bel esprit. Après une interruption technique (le médecin était à l’œuvre dans les vestiaires), le combat reprenait et les techniques fusaient de part et d’autre. Au final, une égalité parfaite vient sanctionner ce grand moment « made in Thaïland ».

Kick-Boxing - 3 x 2 - Classe D
Corentin LIEVENS (62 kg) vs Gor MEIRUMIAN (62 kg)
Lumpinis                               Fléron
Corentin, espoir du Lumpini’s, ne s’est pas livré comme d’habitude face à un puncheur aux poings. Il multiplie les coups de pied, pas vraiment efficaces, mais assez gênants pour empêcher Gor de placer ses crochets redoutables. Toujours en déplacement, le mouscronnois ne se fait pas cadrer et s’adjuge une sixième victoire.

MuayThaï - 5 x 2 -
Nicolas MASSA (65 kg) vs J. BOULANGER (65 kg)
FKB Wasmumel                         Domingos
Pour son retour sur les rings après 3 années d’absence, Nicolas avait à faire à un « client » car Jonathan Boulanger, lui, multiplie les combats victorieux et est donc particulièrement prêt pour ce rendez-vous.
Touché d’une droite superbe, Massa est compté mais courageusement poursuit le combat en plaçant des techniques de jambes parfois saisies par son adversaire plus « thaï spirit ». Les 5 rounds sont menés tambour battant et la décision va logiquement au coin français plus complet dans le registre du Muay thaï. Pari gagné pour Nicolas Massa qui revient à la compétition de manière convaincante.


Kick-Boxing - 3 x 2 - Classe D
REDHA (105 kg) vs Olivier ORVATH (100 kg)
Muay Gym Tournai                    Thaï Nimy
Retour aux costauds avec un choc très attendu entre deux garcons qui se connaissent, mais qui n’entendaient pas se faire de cadeaux. Dès le début, Redha tourne bien et évite les crochets larges du montois. Après une première accélération du tournaisien, Olivier est compté mais il repart au combat comme si de rien n’était. Au fil des rounds, les techniques partent moins vite mais sont toujours hyper puissantes et bien sûr dangereuses. Redah tente des coups de pied retournés, rarement vus chez ces gabarits, tandis qu’Orvath mise plus sur ses poings. Redah est déclaré vainqueur et pourrait, avec plus d’expérience, évoluer très vite dans une catégorie supérieure…. A suivre.

Kick-Boxing - 5 x 2 -
Sassy (72 kg)  vs Momo Saïdi (73 kg )
Karvellis Bxl                    Saïdi gym
Momo Saïdi, venu avec tout son club, a prouvé qu’à 37 ans, avec de l’entraînement et beaucoup de volonté, on peut faire quelque chose de positif. Très rapide en boxe anglaise, il met une pression qui empêche Sassy de sortir ses très belles techniques de jambes. Durant 5 rounds, ce sera à toi-à moi et à ce jeu là, c’est Momo qui tire son épingle du jeu. Très belle prestation du Tourquennois qui au fil des rounds s’améliorait. Du côté bruxellois, on attendait l’ouverture pour placer un High Kick, mais cette ouverture ne se fera pas…
Très belle victoire pour ce come-back, après 5 ans d’arrêt.

Kick-Boxing - 5 x 2
Broche Sylvain (100 kg) vs Capdevilla (105 kg)
Lille Fr                        Saint Omer

Sylvain et Capdevilla sont des vieux complices car ils se sont déjà affrontés quelques fois selon les règles du full contact. A chaque fois, et notamment à Tournai l’année passée, Sylvain avait triomphé dans un style qu’il connaît bien.
Cette fois-ci, Capdevilla, bien affûté par sa participation au K1 de Marseille, s’était bien affûté les tibias pour donner du low-kick au Lillois. Et là, il faut bien dire que Sylvain en a pris beaucoup de ces low-kicks. Capdevilla, en progrès certains, marche sur Sylvain et lui envoie la grosse artillerie, surtout orientée vers les cuisses. Tout le monde sait que prendre un low-kick d’un "bébé" de 105 kilos ne fait pas du bien... Encore, en fin de combat, malgré de belles réactions sporadiques de son adversaire, Capdevilla charge et s’adjuge une victoire indiscutable aux points.

Reportage : Patrice MILLA
Vos réactions
Soyez le premier à réagir
Ma réaction
Identifiez-vous ou bien inscrivez-vous pour réagir à l'article




Forums