Un fructueux championnat du monde pour la France

Championnat du monde amateur

Par le vendredi 26 novembre 2004
Le championnat du monde amateur, qui a eu lieu du 5 au 12 novembre à Bangkok, a permis à la délégation de repartir avec 5 médailles (2 d’or et 3 de bronze) sur 6 possibles. Nous vous proposons donc de revenir sur le parcours des Nak Muay français lors de cette compétition.
De gauche à droite sur la photo ci-dessus : Mounir BOUTI, Farid VILLAUME (entraîneur), Thomas DUPUIS, Fabio PINCA, Adel LOUAIL, Grégory CHOPLIN et Redwan AMEUR.
Au premier plan : Eric TAPIERO (médecin), Jacques MAIRESSE (président de la F.F.M.D.A) et Assan GAYE(entraîneur.

En moins de 57 kg

1er tour, le 6 novembre : DUPUIS Thomas (France) Vs STEPHEN Strotmey (USA)
Ce premier tour s’effectue sans trop de difficulté pour le Toulousain qui gagne tout les rounds.

Demi-finale, le 9 novembre : DUPUIS Thomas Vs GREGORIO Rodriguez (Espagne)
Grâce à un bon travail de sape des appuis de son adversaire, le Français remporte le combat à l’unanimité des juges.

Finale, le 12 novembre : DUPUIS Thomas Vs DARREN Robson (Canada)
Thomas domine le premier round de cette finale grâce à son travail des poings.
Lors du deuxième round, après avoir surtout utilisé son « anglaise », il déclenche un Tei Khan Kro (high kick) jambe avant qui électrocute son adversaire.
Thomas Dupuis remporte donc la médaille d’or par KO (voir photo).

En moins de 60 kg

1er tour, le 7 novembre : BOUTI Mounir (France) Vs EL HAMCHAOUI Naoufal (Hollande)
Ce Hollandais ne fait pas exception à la réputation de ces compatriotes : il est coriace et vaillant. Mais sa boxe est plutôt brouillonne. Cela permet donc à Mounir de gérer ce combat sans dévoiler l’étendue de ses capacités. Le Français remporte, sans trop de difficultés, ce combat aux points.

Demi-finale, le 9 novembre : BOUTI Mounir (France) Vs GATCHIVO Sitisai (Thaïlande)
Ce combat s’annonce difficile face à un Thaï qui a à cœur de défendre les couleurs de son pays chez lui. Malgré cela, le 1er round est largement dominé par le Français avec de nombreuses esquives suivies de remises ou des saisies enchaînées de remises. Mounir sort un véritable style fimeu face à Gatchivo.
Au début du 2ème round, Mounir esquive le Tei Khan Kro du Thaï par un joli retrait du buste. Il enchaîne aussitôt d’une droite qui atteint le Thaï au menton qui tombe KO.

Finale, le 12 novembre : BOUTI Mounir (France) Vs ESBOLSYNOV Nur Tai (Kazakhstan)
La finale offre un joli spectacle avec des échanges en pieds et en poings. Les deux Nak Muay donnent leur maximum afin de décrocher la victoire. Durant tout le combat c’est Mounir qui domine. Il remporte donc logiquement la médaille d’or de sa catégorie ainsi que la coupe du meilleur boxeur du championnat (voir photo).

En moins de 63,5 kg

1er tour, le 5 novembre : PINCA Fabio (France) Vs CHORDER (Iran)
Sur les conseils de Farid VILLAUME, Fabio boxe par accélérations en se servant de ses poings car l’Iranien encaisse mal. Grâce à cette tactique, il surclasse son adversaire qui se fait arrêter par l’arbitre au deuxième round.

2ème tour, le 7 novembre : PINCA Fabio (France) Vs MUZAPPAROV Ondasyn (Kazakhstan)
Après avoir démontré son efficacité avec ses poings lors du premier combat, Fabio oblige l’arbitre à arrêter son adversaire suite à un Tei Khaa (low kick) lors du 2ème round.

Demi-finale, le 9 novembre : PINCA Fabio (France) Vs PITKALA Tommi (Finlande)
Le Finlandais effectue durant tout le combat un excellent travail en corps à corps qui déstabilise le Français, et lui fait perdre le combat. Fabio s’arrête donc en demi-finale mais remporte la médaille de bronze.

Le vainqueur de la catégorie est le Thaï NUKON Gongkonbot.

En moins de 67 kg

1er tour, le 5 novembre : AMEUR Redwan (France) Vs EITU KUNCINEM (Finlande)
Redwan est le premier Français à combattre dans ce championnat du monde. Et en plus de cela, il boxe en direct à la télévision thaïe. Cela est peut-être pour lui un motif de pression qui lui fait faire un début de combat où il ne semble pas à son aise. Mais au bout d’une petite minute, il reprend ses repères et gagne tout les rounds en effectuant un travail de sape sur la jambe avant de son adversaire avec ses Tei khaa (low kick).

2ème tour, le 7 novembre : AMEUR Redwan (France) Vs SNEDDON Alexander (Ecosse)
Le 1er round est dominé par Redwan. Mais lors du deuxième, il prend un coup de pied au visage qui trouble sa vision. C’est le tournant du combat, puisque le Français décide alors de changer de stratégie. Et contrairement aux conseils de son coin, il privilégie le corps à corps ce qui donne l’avantage à son adversaire qui lui est supérieur dans ce domaine.
Malgré un très bon match, Redwan est éliminé de la compétition.

Le vainqueur de la catégorie est l’Ukrainien ICISHEUKO.

En moins de 71 kg

2ème tour, le 8 novembre : LOUAIL Adel (France) Vs DAE Goiv (Corée)
A noter que le Français fait parti des 3 Nak Muay ayant été exempt de 1er tour.
Ce combat est très animé, aucun des Nak Muay ne veut céder de points à l’autre car ils ont tous deux la rage de vaincre.
La décision des arbitres donne la victoire au Français.

Demi-finale, le 10 novembre : LOUAIL Adel (France) Vs KASSENOV Dias (Kazakhstan)
Le combat est difficile pour le Français face à un adversaire optant pour le contre. Adel réussit quelques bons coups mais le travail en contre de Kassenov est efficace. Il blesse même le Français sous l’œil gauche d’un direct du droit durant le deuxième round.
Lors des 3ème et 4ème round, Adel ne trouve toujours pas la solution qui lui aurait permis d’accéder à la finale. Adel remporte donc la médaille de bronze de sa catégorie.

Le vainqueur de la catégorie est le Russe KHICKHENKO.

En moins de 75 kg

2ème tour, le 8 novembre : CHOPLIN Grégory (France) Vs KAZIMBEK (Russie)
A noter que le Français fait parti des 4 Nak Muay ayant été exempt de 1er tour.
Comme on peut s’y attendre face à un Russe, le combat est très dur et Kazimbek est déterminé. Mais cela n’empêche pas une domination de Grégory qui est plus technique. Le Français sort donc victorieux de la rencontre aux points. Mais cette rencontre laisse des traces puisque Grégory souffre énormément de sa cheville droite.

Demi-finale, le 10 novembre : CHOPLIN Grégory (France) Vs KYAPAN Dymtryy (Ukraine)
Toujours handicapé par sa cheville, le Français réussit un superbe combat. Le combat est très serré. Lors du dernier round, l’Ukrainien se montre un peu plus offensif ce qui lui faudra de remporter le combat. Du côté français, on pourra regretter cette douleur à la cheville sans laquelle, le résultat aurait pu être différent. Malgré tout, Choplin remporte la médaille de bronze de la catégorie.

Le vainqueur de la catégorie est l’Ukrainien KYAPAN Dymtryy.

Le président de la FFMDA, Jacques Mairesse, nous avait confié que la France n’emmènerait que des Nak Muay susceptibles de remporter des médailles. Les résultats de l’équipe de France ont donc donné raison aux sélectionneurs. Cela démontre également que la France possède un vivier de Nak Muay capables de briller au niveau international.


Voir les autres résultats du championnat du monde

Vincent Dao
Vos réactions
Soyez le premier à réagir
Ma réaction
Identifiez-vous ou bien inscrivez-vous pour réagir à l'article




Forums