Muaythaitv.com
Poster un nouveau sujet « sujet précédent | sujet suivant »  

Le Muay Thaï, un choix ?

Messages: 4490
Inscrit le: 06 Oct 2006
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Dim Mar 11, 2007 9:50 am Au cours d'un travail sur la boxe thaïlandaise en 1997 , j'ai écrit : "Avoir envie de faire de la boxe thaïe et se lancer réellement dans cette discipline sont deux choses différentes. On peut effectivement avoir envie de pratiquer mais au bout de quelque temps y renoncer parce qu’on s’aperçoit finalement que "cela ne correspond pas du tout à [sa] personnalité ". Il semblerait en effet, à en juger d’après mes diverses rencontres avec des vieux de la vieille, qu’on ne devienne pas boxeur thaï « totalement par hasard » (je ne me permettrai pas de l’affirmer catégoriquement, faute d’avoir interviewé des pratiquants ayant abandonné ce sport). Même si l’on a été conduit fortuitement vers cette discipline (par un copain ou un frère, pour une raison personnelle, ...), le fait de rester et de persévérer dans un tel sport montre qu’on a en soi non seulement « un trop-plein d’énergie à revendre » (lequel pourrait fort bien s’investir dans un autre domaine, sportif ou culturel), mais encore « une revanche à prendre sur la vie » (ce qui sous-entend l’idée de combat). Sans entrer dans des explications d’ordre psychologique, on peut constater que le boxeur thaï est généralement un individu qui a connu au cours de sa trajectoire un ou des événement(s) sinon traumatisant(s) du moins marquant(s) et qui a (ont) durablement affecté sa personnalité. D’où cette « rage interne », cette « rancoeur intériorisée », cette « agressivité contenue » qui animent le boxeur thaï. Ainsi en est-il de celui qui a été confronté malgré lui à l’échec scolaire, au chômage, à la galère, ou de celui qui a perdu un de ses parents ... . Cette tendance générale expliquerait le fait que la boxe thaïe ait tout de suite pris racine dans les « banlieues » d’où sont sortis une pléiade de champions." D'accord, pas d'accord ? Merci aux boxeurs, aux entraîneurs et à celles et ceux qui voudront bien me répondre.

* Les phrases en italiques sont des paroles de gens interviewés .


Dernière édition par boxeurlambda le Mar Mai 15, 2007 8:53 pm; édité 1 fois

_________________
« C’est mon opinion, et je la partage »
Messages: 2885
Inscrit le: 16 Fév 2006
 
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Lun Mar 12, 2007 12:26 pm 200% ok ... Cool
Messages: 587
Inscrit le: 25 Fév 2005
Localisation: Frontal
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Lun Mar 12, 2007 12:38 pm affirmatif
en muay on peut y venir par hasard mais quand on y reste c'est pour ce tu nomme.
Messages: 95
Inscrit le: 22 Fév 2005
Localisation: Metz
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Lun Mar 12, 2007 1:55 pm le muay c'est un éxutoire ca fonctionne comme l'alcool ou n'importe quel autre drogue.

quand t'est dedans ca te fais oublier tes soucis etc.. c'est pareil que pour les toxicomanes en général la plupart se droguent pour fuir la réalité et avec le muay c'est pareil on devient "quelqu'un d'autre" et on devient forcément accro
Messages: 555
Inscrit le: 02 Oct 2006
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Lun Mar 12, 2007 4:44 pm Nous au départ nous faisions du KKK, et notre entraineur de l'époque à ouvert une section Boxe Thai en 84 et petit à petit la section karaté s'est éteinte et la boxe Thai a pris le dessus.Ceci étant je ne pense pas que la boxe Thai soit un éxutoire à quoi que ce soit, mais quand on y a goutté effectivement , c'est diffiicile de s'en séparer !!!!
Messages: 4490
Inscrit le: 06 Oct 2006
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Lun Mar 12, 2007 5:37 pm
bsc57 a écrit:
le muay c'est un éxutoire ca fonctionne comme l'alcool ou n'importe quel autre drogue.
... les effets psychophysiologiques sont tout de même différents Laughing. Personnellement, je préfère une bonne vieille drogue saine -le Muay- aux drogues artificielles comme l'alcool, le cannabis ou l'ecstasy. Pas toi ?

bsc57 a écrit:
quand t'est dedans ca te fais oublier tes soucis etc..
L'"effet muay thaï" ne dure-t-il pas plus longtemps ? Ne peut-on pas émettre l'hypothèse qu'un entraînement régulier peut aussi avoir d'authentiques répercussions sur toute la vie quotidienne –et donc pas seulement sur le temps d’entraînement ?

bsc57 a écrit:
c'est pareil que pour les toxicomanes en général la plupart se droguent pour fuir la réalité et avec le muay c'est pareil on devient "quelqu'un d'autre" et on devient forcément accro
Pas d'accord. Le Muay Thaï rend accro soit, mais on peut difficilement comparer un boxeur thaï à un toxicomane. Un toxicomane cherche certainement à fuir une réalité devenue pour lui insupportable. Aussi, en prenant une drogue (naturelle ou synthétique), il cherche à modifier la perception de cette réalité… et, par la même, il va aussi et malheureusement altérer sa façon de réagir face à cette réalité. Son choix est une fuite et un renoncement. Pour le boxeur, c'est, me semble-t-il, l'inverse qui est recherché. Un gars qui s'investit dans le Muay ne cherche pas à fuir une réalité insupportable mais au contraire à l'affronter de face. Il vient s'entraîner pour certes s'aérer la tête de tout ses problèmes mais aussi pour profiter de l'enseignement et acquérir des armes psychologiques pour mieux appréhender son quotidien. Il souhaite effectivement devenir un autre, mais il reste connecté à la dure réalité. Deux choix différents pour des effets différents Wink .

Dernière édition par boxeurlambda le Mar Mai 15, 2007 8:55 pm; édité 1 fois

_________________
« C’est mon opinion, et je la partage »
Messages: 4490
Inscrit le: 06 Oct 2006
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Lun Mar 12, 2007 5:54 pm
JF88 a écrit:
je ne pense pas que la boxe Thai soit un éxutoire à quoi que ce soit
Dire du Muay que c'est un exutoire, c'est lui attribuer un effet cathartique. Ainsi, un trop-plein d'énergie négative peut être exprimé librement durant des entraînements et permettre ainsi à l'intéressé sous pression de ne pas péter les plombs à un moment donné. Personnellement, je suis intimement persuadé que le Muay est une soupape très efficace pour un certain type d'individus et qu'il peut empêcher certains drames... comme le suicide ou la plongée dans la toxicomanie. Non ?
_________________
« C’est mon opinion, et je la partage »
Messages: 638
Inscrit le: 15 Mai 2005
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Mar Mar 13, 2007 1:16 am je pense que le public du muay depend surtout du lieu de la salle d'entrainement .
ya diferante approche loisirs,compet,self defense,bien être etc..........
pour les competiteurs c souvent des gens qui on la rage pour diverse raison mais sa se calme avec le temp et le recul,pour les loisirs c diverse personne ca va du docteur au plus bas des crevards ya de tout, mais ds l'ensemble pour boxé faut être en etat de soufrance une personne aisée ne fait pas de la compet a part certaine exception.
pour moi le muay c'est un medicament a prescrire 2 fois par jour a vie sous peine d'être en manque, si j'ai pas de muay je tuerai des gens dans la rue non jplaisente lol............


www.teamkricka.skyblog.com
Messages: 423
Inscrit le: 04 Sep 2005
 
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Jeu Mar 15, 2007 1:02 am Bonjour

Ton analyse boxeurlambda doit correspondre à une certaine part des licenciés. En sociologie du sport il apporte un début de réponse à ce genre de questions.

Il la traite sous 2 angles la CSP catégorie sociale & professionnelle (ton métier) et ensuite l'évolution de cette CSP suivant la progression des licenciés dans le temps.

Au début du Muay en France c'était surtout la classe moyenne et ouvrière masculine. Les pratiquants venaient pour le défi et une certaine vérité & liberté martiale que représentait le Muay. Des aventuriers, des explorateurs en quelque sorte.

Ensuite les banlieues ont suivi : populations de jeunes séduits par l'image de sport durs avec comme motivations les idées que tu développes.

Maintenant le nombre des licenciés ayant fortement augmenté depuis les début du Muay, l'éventail des CSP lui aussi évolue, tu as de + en + de gens aisés (cadres sup & prof libérales et des féminines. L'image de Muaythaï évolue car elle a été adoucie : protections des boxeurs & meilleure réglementation & structuration fédé. Les motivations de ces gens sont donc radicalement différentes.

Conclusion :
les motivations de la pratique évoluent en fonction des époques et du nombre de licenciés .... comme dans tous les autres sports. Cependant pour être complète cette analyse demande le concours d'un psychologue. Il serait donc très instructif qu'un sociologue & psycho se penchent sur le cas du Muay. On serait à mon avis surpris de certains résultats.

NBC
Messages: 4490
Inscrit le: 06 Oct 2006
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Jeu Mar 15, 2007 10:07 am Merci nbc pour ce complément d’information fort intéressant. Il est vrai qu’en l’espace de dix années (mon enquête a débuté début 1996), le Muay a évolué et s’est développé. Et aujourd’hui en effet, on retrouve davantage de cadres supérieurs, de professions libérales et de femmes dans la « clientèle » Muay. Clientèle qui est particulièrement intéressée par l’aspect « sucré », « emmiellé » de cette pratique. Le Muay a su -et c'est très bien- s'adapter à la demande d’une population « bobo » : on peut aujourd’hui se défouler et se libérer de ses tensions journalières en pratiquant un « sport d’hommes » sans pour autant s’esquinter.

Toutefois, je dirais que le noyau dur du Muay Thaï -les « combattants de toutes les guerres »- reste constitué d’individus blessés souvent, bousillés parfois par une foule de traumatismes existentiels… rarement gérables sur le moment. Attention, je ne dis pas que tous les compétiteurs sont forcément des individus qui ont connu des coups durs au cours de leur biographie, mais je soutiens qu’une vie esquintée favorise l’esprit de compétition et de « bagarre ». D’ailleurs, et cela demanderait à être vérifié, je suis convaincu que les compétiteurs en apparence épargnés par l’adversité - chef d’entreprise, médecin, notaire… (homme ou femme)- ont eux aussi un passé accidenté.

La boxe -pratique pugilistique- a été, est et restera une pratique à part dans le monde du sport… et cela même si ses effectifs continuent à augmenter et à se « démocratiser par le haut ».

_________________
« C’est mon opinion, et je la partage »
Messages: 40
Inscrit le: 21 Fév 2005
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Jeu Mar 15, 2007 3:49 pm Je trouve que vous insistez beaucoup sur le fait que pour avoir la rage en tant que compétiteur il faut connaitre les difficultés financieres, mais la rage peut avoir une toute autre origine (décès d'un proche etc...)
Messages: 4490
Inscrit le: 06 Oct 2006
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Jeu Mar 15, 2007 8:17 pm
killman a écrit:
Je trouve que vous insistez beaucoup sur le fait que pour avoir la rage en tant que compétiteur il faut connaitre les difficultés financieres, mais la rage peut avoir une toute autre origine (décès d'un proche etc...)
As-tu bien lu les posts précédents ? Laughing Wink
_________________
« C’est mon opinion, et je la partage »
Messages: 423
Inscrit le: 04 Sep 2005
 
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Ven Mar 16, 2007 7:04 am Bonjour

C'est vrai que le noyeau dur doit ressembler à ta description mais je pense qu'une étude sérieuse mettrait en valeur certaines motivations importantes bien plus profondes et que tu ne mentionnes pas.

Pleins d'autres pays voisins ont des cités et des gens cassés par la vie mais pourquoi la France a t'elle si bien réussi en Muay.

Je pense que notre histoire y est pour quelque chose . En effet, les français ont toujours aimé la guerre, les duels donc les arts martiaux et sports combats. C'est dans notre culture & notre inconcient collectif. Le muay correspond parfaitement à notre identité de français. D'ailleurs thaï & français ça veut dire la même chose : LIBRE.

Donc les motivations liées à la pratique sont forcement différentes suivant les pays car l'histoire n'est pas la même.

Si des étudiants en socio ou en dea staps sont intéressés par le sujet qu'ils s'y mettent ça fera un beau sujet de thèse.

NBC
Messages: 4490
Inscrit le: 06 Oct 2006
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Ven Mar 16, 2007 9:01 am
nbc a écrit:
Je pense que notre histoire y est pour quelque chose . En effet, les français ont toujours aimé la guerre, les duels donc les arts martiaux et sports combats. C'est dans notre culture & notre inconcient collectif. Le muay correspond parfaitement à notre identité de français. D'ailleurs thaï & français ça veut dire la même chose : LIBRE.
Cela peut être une explication. Mais pas suffisante à mon sens. Je tiens à rappeler que bien d’autres combattants étrangers se nourrissent aussi de leur passé guerrier. Ils ne font pas de Muay mais de la lutte africaine, de la capoeira, du sambo de combat, etc.

Légère digression à propos de la Russie. Je tiens à prédire qu’elle sera bientôt un vivier de talentueux boxeurs thaï.

Cela dit, l’introduction et l’implantation incontestable du Muay en France peuvent aussi s’expliquer par un concours de circonstances. Ainsi, et par exemple, par le souhait d’anciens karatékas français, initiés au kick-boxing, de revenir à la source originelle de ce sport découvert au Japon.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que dans les boxeurs thaïs français , il y a eu beaucoup de champions d’origine étrangère ; champions qui n’étaient pas imprégnés de notre culture guerrière. Il y a donc bien plus que l’Histoire dans les motivations du compétiteur.

nbc a écrit:
Si des étudiants en socio ou en dea staps sont intéressés par le sujet qu'ils s'y mettent ça fera un beau sujet de thèse.
L'appel à projets d'étude est lancé Rolling Eyes !
_________________
« C’est mon opinion, et je la partage »
Messages: 155
Inscrit le: 13 Jan 2007
  • Diffamation ou insultes
  • Spam ou arnaque
  • Troll
  • Hors sujet
Alerter
Posté le: Ven Mar 16, 2007 12:05 pm une bonne réponse à cette question :

"Guillaume Kerner : le MUAY THAI pour tous signifie sous forme de loisir et il est indéniable qu'il est maintenant à la portée d'un large public qui saura apprécier les nombreux bénéfices engendrés par sa pratique. Néanmoins en ce qui concerne la pratique des combats de haut niveau j'émet une réserve car leur usage nécéssite un mode de vie quasi spartiate. L'individu qui s'engage dans cette voie consent à se rendre (librement) en esclavage quotidiennement et à accepter la souffrance de façon journalière. Un tel mode de vie(qui s'étale sur des années en cas de carrière) n'est pas très rationnel et ne découle pas de la normalitée, c'est pour cela que la majorité des grands combattants sortent de milieux précaires. Une précaritée matérielle mais elle peut être aussi morale ou familliale. Toujours est il que dans ce schéma(haut niveau) sa pratique sera salutaire et souvent perçue comme un moyen de s'extraire de sa condition pour se diriger vers une meilleure. Cela peut être une quête de gains financiers mais il peut s'agir aussi d'une quête de reconnaissance avec la gratification de vivre des moments privilégiés, chargés d'émotions comme l'ivresse du triomphe et l'adulation d'un public. Je doute qu'un garsçon bien né, c'est à dire dans le confort matériel et affectif, songe à sacrifier sa vie pour la boxe au détriment d'une perspective de carrière professionnelle brillante et même s'il s'y essayait la réalité le rattraperait Je suis donc tenté de vous répondre oui tout le monde peut pratiquer ce sport, même en compétition mais que je définirai plutôt comme compétition loisir. Pour ce qui est du reste on bascule dans une autre dimension qui m'amène à vous répondre non, tout le monde ne peut pas!"

interview sur tgp
Ma réponse
Identifiez-vous ou bien inscrivez-vous pour poster une réponse




Poster un nouveau sujet

Sauter vers: